_SAM2873

I DID IT : l’Ultra-Trail-Gobi-Race, 400 km de course non-stop en 107 heures, 1ère édition sur la Xuanzang Route

bandeau

(in english at the end…)

Une course de 400km et 107 heures, mais avant tout une aventure incroyable, sur les chemins que Xuanzang, célèbre moine bouddhiste, emprunta il y a des siècles, à travers les reliques de cités ancestrales et de la Route de la Soie, et dans les merveilleux paysages sauvages du plus grand désert du monde, le désert de Gobi.

Nous avons couru sous un soleil de plomb et des températures au-dessus de 40°C, mais aussi dans un froid glacial avec des températures de -10 • C, au cœur d’une tempête de sable et de neige, deux cols d’altitude à plus de 3.400 mètres d’altitude, contemplant plus de 50 paysages différents : dunes, canyons, plateaux désertiques, … tout cela en à peine 5 jours et 5 nuits de course…

107 heures pour 400 km peuvent sembler ne pas «courir vite», mais nous avons pourtant couru la plupart du temps (!). Avec sac à dos de 4kg, une navigation GPS la plupart du temps hors des sentiers droit vers l’horizon. Le sol s’est parfois révélé le plus impraticable que je n’avais jamais couru ou marché, cela pendant des dizaines de kilomètres. Et les 400 km sont théoriques, étant donné que nous avons fait au moins 5% de plus à cause de la navigation GPS, ne pouvant en réalité pas aller aussi droit que le GPS ne l’indique.

J’ai atteint la ligne d’arrivée, mais cela a été un des plus grands et difficiles efforts d’endurance pour mon corps. L’aventure était en semi autosuffisance, nous n’avions seulement accès à dix stations de repos, où nous était fourni seulement les tentes, un mince tapis de sol, de l’eau chaude et froide pour boire et manger, et le sac de ravitaillement que nous avions préparé avant, principalement pour la nourriture (repas lyophilisés, barres, …).

Chaque nuit j’ai fait le choix de prendre environ 6 heures pour récupérer (manger, dormir, déjeuner), et cela s’est révélé la solution indispensable compte tenu de mes deux tendinites aux genoux. J’ai donné ce que je pouvais, en exploitant au maximum mes trente années d’expérience de course à pied. Je n’ai pas pu atteindre le podium, trop haut pour moi, je ne voulais pas alors pas terminer 4ème, et donc la 5ème place que j’ai conquis dans les derniers kilomètres m’a parfaitement comblée. Au total 18 finishers sur les 30 sélectionnés pour cette première édition.

Ce fut une aventure incroyable et étonnante, avec le goût d’une «première édition» où personne ne peut imaginer et savoir à quoi s’attendre. Et l’organisation chinoise était tout simplement parfaite avec une grosse logistique et plus de 200 bénévoles pour nous aider et nous encourager dans cette expérience extrême. Cette course ambitionne de devenir une référence mondiale comme l’Ultra-Trail du Tour du Mont-Blanc, le Tor des Géants, ou l’Ultra-Trail du Mont-Fuji, et au vu de cette 1ère édition elle en a le caractère et la capacité. (http://utg.xuanzang.com.cn)

Même si cela a été très dur, je ne me suis jamais demandé pourquoi j’y étais. Je n’ai même pas songé un instant arrêter et abandonner. J’étais immergé dans ce qui se révélait être mon plus long « jogging », toujours à courir avec la même facilité naturelle qu’est respirer…

Je n’ai jamais douté, même si je n’aurais jamais imaginé courir un jour 400 km dans le cœur sauvage du désert de Gobi. Merci à toute ma famille, au staff de Raidlight, à tous mes amis et supporters, et à l’organisation de l’UTGR. J’ai couru plus loin que je ne l’aurais cru possible…

***********************************

I DID IT : 400km and 107 hours of non-stop running, Ultra-Trail-Gobi-Race, first edition, on the  Xuanzang Route,

A 400km race, but also an incredible adventure, on the paths that XuanZang monk did centuries ago, across relics of ancestral cities and Silk Road, and wonderful landcapes of wild Gobi desert. We got high temperature with sun above 40•C, low temperature under -10•C, sand and snow storm, two altitude pass at 3,400 meters altitude, and more than 50 different landscapes from dunes to canyons and ultraflat land, all this in onlys 5 days an nights of running.

107 hours for 400km may not seem « running fast », but we ran most of time (!) with 4kg backpack, navigating with GPS most of time out of the trails stright away inside nature. I have passed crazy grounds I could not believe we could run (or walk!) on them. We had also mountains to climb, from deserts to the snow. And 400km are theorical, considering that we did at least 5% more because of GPS navigation that can’t be as stright away as GPS indicates for 30 km long.

I went to finish line, but it was a really strong effort of endurance of five days for my body. It was a semi autosuffisance adventure, as we only had access to ten rest stations, where where only provided tents and a thin mat, hot and cold water, and a drop bag we prepared before with food (dry food, bars, …).

Each night I did the choice to take around 6 hours to recover, and it was the good solution considering my both knees tendinitis and feet blisters.

I did my best and were quite much inside of me thanks of my thirty years of running experience. I could not attempt the podium, I did not want then to finish 4th, so the 5th place I got is just perfect ! we are 18 finishers above the 30 ultrarunners selected for this first edition.

It was an incredible and amazing adventure, with the taste of a « first edition » where noboby can imagine and know what to expect. And the Chinese organisation was just perfect with more of 200 volunteers to help and cheer us in this extreme experience. This race has the ambition to become a world reference, like Ultra-Trail du Tour du Mont-Blanc,  Tor des Géants, or l’Ultra-Trail du Mont-Fuji, and after this first edition it has capacities for sure. (http://utg.xuanzang.com.cn)

Even if it was very hard, I never asked me why I was there. I never thought to quit. I was so happy to be inside there, as the experience of my longest jogging, « running like breathing », never harder, just natural and pleasure.

I never doubt, but I also never thought I would one day run 400km, moreover inside wild Gobi desert.

Thank you to my all family, to my company Raidlight staff, all my friends and supporters, and to the UTGR organisation.

I RAN FURTHER THAN I EVER IMAGINED POSSIBLE…