Biographie

BENOIT LAVAL, Trailer passionné

et Fondateur de Raidlight-Vertical

Benoit LAVAL est passionné de montagne et de course à pied, qu’il pratique en compétition depuis l’âge de 10 ans, et a développé un goût pour l’entrepreneuriat et le management dès ses études et son service militaire.

Ingénieur textile, il a construit sa vie autour de ces passions : création de l’entreprise Raidlight en 1999, reprise de la marque Vertical en 2010, création des réseaux touristiques des Stations de Trail et des Espaces skis de randonnée en 2011 et 2012, création de l’atelier de production « made in France » INO-Fab en 2015. Afin de poursuivre la croissance internationale de Raidlight et de Vertical, ces entreprises ont rejoint le Groupe Rossignol en 2016.

Le palmarès sportif s’est constitué en parallèle de ces activités : 2ème au Grand Raid de la Réunion en 2003, 9ème au Marathon des Sables en 2004, équipe de France de Trail en 2010.

L’installation de ce projet de vie et projets professionnels en 2011 au cœur des montagnes à Saint-Pierre-de-Chartreuse est un tournant dans la quête de sens personnelle et entrepreneuriale, et cela débouche sur une implication personnelle dans la politique territoriale.

Savoir-faires :
. ingénieur, création de produit, innovation produits/services,
. management de projet, création d’entreprises, stratégies innovantes,
. communication, marketing participatif,
. développement économique et touristiques.
Chiffres clefs (en 2017) :
.
Plus de 200 courses de Trail effectuées dans 26 pays, dont une cinquantaine de victoires.
. Raidlight-Vertical : CA de 7M€, 40 collaborateurs,
. INO-Fab : création de 12 emplois.Stations de Trail /Espace ski-de-rando : 3 salariés, 30 sites implantés

Retrouvez les information professionnelles sur le blog www.benoitlaval-pro.com

 

Né le 14 mai 1972, marié, père de 2 enfants.

Benoit LAVAL, originaire de la région parisienne (mais de racines corréziennes), s’est lancé en 1982 à l’âge de dix ans à la poursuite de son père marathonien puis de celle de ses copains avec lesquels il courait les mercredis après-midi. Sur piste. 1 000 m, 1 500 m, 3 000 m steeple furent ses premières distances de prédilection. Il avalait les kilomètres comme d’autres soulèvent des kilos de fonte. Pour le plaisir. La passion de la montagne était déjà là pour toutes les vacances, et l’aventure de préparer un sac à dos ultraléger commence au mois d’aout 1993, avec le projet de traverser seul les Pyrénées de l’Atlantique à la Méditerranée en trois semaines en courant…

Après cinq ans d’études d’ingénieur à l’École supérieure des techniques industrielles et des textiles (ESTIT) à Lille dont il sort major de promotion, il débute son service militaire à l’école de Saint-Cyr à Coëtquidan, dont il sort également major de promotion, pour faire le choix de devenir officier chasseur alpin à Bourg-Saint-Maurice : l’occasion de courir en montagne, de découvrir (enfin) l’alpinisme et le ski de randonnée à forte dose.

IMG_6374_LPour rester proche de son terrain de jeu, il décide de s’ancrer en Rhône-Alpes, et trouve un job passionnant pour lui dans la région : chargé d’affaires dans une entreprise stéphanoise qui concevait et fabriquait des sacs à dos, tentes, sacs de couchage pour de grandes marques.

En 1999, à 27 ans, il associe sa passion sportive de l’outdoor à sa jeune expérience professionnelle, pour créer en parallèle de son emploi la marque et l’entreprise Raidlight (vêtements, sacs à dos, chaussures, accessoires, pour la course à pied et le Trail). Cette marque de produit de sport débute avec 15.000€, une dizaine de produits au catalogue, et une folle audace dans un marché dominé par de grands groupes internationaux.

À ce moment, son palmarès sportif avait deux lignes. Palmarès et entreprise ont progressé parallèlement, ensemble, et dans le même sens. La pratique sportive fait avancer Raidlight et les besoins de Raidlight le font participer à des courses à travers le monde, comme le Marathon des Sables, l’Annapurna Mandala Trail, le Grand Raid de la Réunion…

DSCF0073

Raidlight se développe avec des méthodes innovantes : expertise en « open innovation » dès 2008 (innovation collaborative avec les utilisateurs), communication sociale autour d’une large communauté d’utilisateurs dès 2008 (plus de 6.000 membres). Innovation, audace, écoresponsabilité et valeurs humaines sont les valeurs et les clefs du développement de Raidlight. Avec une croissance à deux chiffres sans interruption depuis 1999, Raidlight atteint 15 salariés et 1,2M€ en 2009, et réalise une première levée de fonds.

En parallèle de l’entreprise, Benoit LAVAL enrichit son palmarès sportif en Trail Running de multiples victoires sur des courses prestigieuses, d’une 2ème place au Grand Raid de la Réunion, d’une 9ème place au Marathon des Sables, et devient vice-champion de France de Trail en 2009 et est sélectionné en Equipe de France de Trail en 2010. Touche à tout, il a aussi été Champion de France de Raquette à neige, vainqueur catégorie mixte de la Pierra-Menta en ski-alpinisme, vainqueur du Trophée mondial des Raids-d’Orientation, couru plus de 200 Trails dans plus de 20 pays, et de façon plus ludique participé aux courses d’ascension par les Escaliers de l’Empire State Building ou de la Tour Eiffel…

Davos 2010 Benoit Laval

En 2010 il reprend la société Vertical, marque de vêtements de randonnée et d’alpinisme (fusion des deux entreprises en 2011). En 2011 il installe l’entreprise Raidlight-Vertical à Saint-Pierre-de-Chartreuse, au cœur des montagnes (30mn de Grenoble, 1h15 de Lyon), dans un bâtiment « Outdoor LAB » conçu sur mesure pour accueillir les clients pour qu’ils participent à la conception, au test des produits, mais aussi pour le cadre de vie de ses salariés et de de sa famille.

En parallèle de ce concept d’accueillir les pratiquants pour qu’ils partagent leur passion, il crée avec les collectivités locales la 1ère Station de Trail en 2011 (espace d’accueil, parcours balisés, communication, services autour de la pratique du Trail), et le 1er Espace de ski-de-rando en 2012. Ces concepts, qui attirent plus de 10.000 personnes chaque année en Chartreuse, sont récompensés de plusieurs prix pour leur sens du développement économique et touristique des territoires. Président de l’association, Benoit LAVAL participe à la genèse de ces concepts en réseaux, pour essaimer et commercialiser cette ingénierie. En 2015 le réseau comptera 15 territoires adhérents, en France, en Espagne, en Belgique, et en Suisse. L’association est riche de 3 salariés, et d’une commercialisation de service d’environ 400K€ de prestations.

En 2015, le groupe Raidlight-Vertical crée « Outdoor INO-Fab », un ambitieux projet de produire en France des vêtements, sacs à dos, et chaussures pour le Trail et l’outdoor en général. Alors que 99% de ces articles textiles sont produits en dehors de nos frontières, Raidlight-Vertical continue ainsi la trace de l’expérience d’une gamme Made in France qu’il a lancé dès 2009. L’incubation de ce projet a été retenu par le Ministère du Redressement Productif pour un co-financement en 2013, et « Outdoor INO-FAB » crée 7 emplois dès 2015, avec pour ambition de créer 25 emplois d’ici 2019.

Benoit LAVAL s’implique personnellement dans la politique territoriale locale, conseiller municipal de Saint-Pierre-de-Chartreuse et membre du Conseil Montagne 2040 (organe consultatif du Conseil Régional Rhône-Alpes) entre 2013 et 2016, il est régulièrement invité à faire connaitre son expérience de développement des territoires, par exemple au Sénat en juin 2015.

En 2016, après une croissance à deux chiffres toujours ininterrompue depuis 1999, et afin de poursuivre la croissance internationale de Raidlight et de Vertical, Raidlight-Vertical rejoint le Groupe Rossignol. Dirigeant de l’entité Raidlight-Vertical, Benoit LAVAL intègre également le Board du Groupe Rossignol (environ 400M€ de CA et 1.500 collaborateurs dans le monde).

Fuji 1

En 2017 Raidlight-Vertical commercialise plus de 500.000 produits par an, en France mais aussi 20% à l’export (Europe, Japon, Chine), réalise un chiffre d’affaire de 7 millions d’euros, et emploie environ 55 collaborateurs. L’objectif au sein du Groupe Rossignol est de multiplier par 3 ces chiffres en 2023.

Benoit LAVAL continue d’associer ces activités à sa passion de la course à pied, en promotionnant l’entreprise à travers la participation à de multiples Trails en France et à l’étranger, par exemple avec une 5ème place en septembre 2015 à l’Ultra Trail Gobi Race (Trail de 400km non-stop dans le désert de Gobi en Chine) ou bien deux participations en 2016 et 2017 à la fameuse Barkley, réputée la course la plus dure du monde…

Portrait dans Jogging International, septembre 2015 :

Portrait Benoit LAVAL JOGGING_INTERNATIONAL 2015_Page_1Portrait Benoit LAVAL JOGGING_INTERNATIONAL 2015_Page_2Portrait Benoit LAVAL JOGGING_INTERNATIONAL 2015_Page_4 Portrait Benoit LAVAL JOGGING_INTERNATIONAL 2015_Page_3

.

.

.

.

.

.

.

Portrait B. LAVAL JOG_INTERN 2015 en PDF

.

.

.

Portrait dans Jogging International, septembre 2015 :

Article Benoit LAVAL Raidlight mai 2001 page 2 Article Benoit LAVAL Raidlight mai 2001 page 1